histocell

histocell est un site relatant des faits historiques connus et non connus dans le monde et ce site vient vous apporter la connaissance et vous eclairer.

16-07-08

LA FRIGIDITE : causes et explications

A ne pas confondre avec
-La dyspareunie qui se manifeste par l'apparition de douleurs génitales chez la femme lors d'un rapport sexuel faisant d'abord évoquer une cause organique.
-Le vaginisme qui rend la pénétration du pénis difficile, voire impossible, en raison de la contraction involontaire de la musculature pelvienne. Son origine est essentiellement psychologique.

"Les récentes découvertes et la vague médiatique qui s'en est suivie ont quelque peu sorti la sexologie de sa clandestinité, en essayant de rendre plus naturelle la communication autour de la sexualité et du corps. Les gens ont autant de problèmes qu'auparavant, mais au moins ils peuvent en parler et se rendre compte qu'ils ne sont pas les seuls à en souffrir" a affirmé un sexologue.

Qu'est-ce que la frigidité féminine ? Absence de désir ou absence de plaisir ?

C'est un terme peu explicite, qui recouvre souvent des situations très différentes. Le plaisir, cela se passe avant tout "dans la tête". Il vaudrait mieux parler d'absence totale de plaisir physique et émotionnel:

* L'orgasme normal
Un orgasme féminin est accompagné de contractions du vagin, d'une respiration bruyante, d'une tachycardie, et d'une dilatation pupillaire. On distingue souvent le plaisir clitoridien et le plaisir vaginal, en pratique ils sont plus ou moins imbriqués et plus ou moins prépondérants :
-Le plaisir clitoridien
Le clitoris est un petit organe érectile, très sensible, situé au sommet des petites lèvres. Le capuchon qui le recouvre peut être comparé au prépuce masculin. La partie montante, légèrement coudée, est appelée "genou". La partie descendante, beaucoup plus courte, se termine par le gland. C'est là que sont situées les terminaisons nerveuses (en nombre très important). Il est très comparable au gland masculin dont il est d'ailleurs le parallèle exact, tout au moins au stade embryonnaire. En effet, dans les premières semaines de grossesse, les organes sexuels du foetus sont encore indifférenciés. Ce n'est qu'à partir de la troisième ou quatrième semaine que le clitoris va se développer pour devenir un sexe masculin (ou non, s'il s'agit d'une fille...).
S'il n'est pas le seul siège de l'orgasme, il en est presque toujours le point de départ. D'abord parce que le clitoris est beaucoup plus richement innervé que les muqueuses vaginales. Ensuite, de nombreuses expériences (celles de Masters et Johnson en particulier) ont démontré qu'il n'existe, en fait, qu'un orgasme unique, à la fois clitoridien et vaginal.
-Le plaisir vaginal
La recherche systématique de l'orgasme vaginal a parfois des conséquences désastreuses sur la sexualité des femmes. En s'épuisant à chercher des sensations qui vont à l'encontre de leur sensibilité personnelle, certaines d'entre elles finissent par éprouver des blocages qui peuvent déboucher sur une véritable frigidité.
-Pour appuyer encore la thèse du plaisir physique lié avant tout au clitoris, il faut ajouter le résultat d'enquêtes portant sur la masturbation féminine.
Contrairement à ce que croient beaucoup d'hommes, il n'existe qu'une infime minorité de femmes ayant recours à des pratiques de pénétration auto-érotiques (que ce soit avec les doigts ou des objets)! Les "techniques" les plus fréquemment utilisées sont l'effleurement et la stimulation manuelle du clitoris, et éventuellement des zones avoisinantes (pressions du pourtour du vagin, caresses des petites lèvres...).


* La frigidité :
On distingue la frigidité primaire : il n'y a jamais eu d'orgasme
Et la frigidité secondaire : l'orgasme a disparu

-frigidité primaire :
La plénitude sexuelle féminine n'est atteinte qu'après 10 ans d'expérience (vers 25-30 ans).
Dans les troubles du désir primaire, on retrouve souvent des idées qui considèrent péjorativement la sexualité, le corps, l'intimité. On contrôle ses sentiments, ses émotions, on se protège...
On peut retrouver des phobies (peur irraisonnée) sensorielles, une inhibition par des interdits acquis par l'éducation ou(et) la religion, une masturbation méconnue, ou tabou, ou ne procurant aucun plaisir, une pauvreté des fantasmes.

-frigidité secondaire psychologique :
Désinvestissement de la relation sexuelle, du fait d'une déception autre que sexuelle. Il faut rompre la communication.
Les émotions sont présentes au début mais si le physique ne vient pas coller aux émotions dès que le sentiment amoureux diminue, la sexualité perd de son sens. Le versant sentimental de la relation amoureuse est souvent prépondérant chez la femme contrairement à l'homme.
Elle peut être due à une fatigue, au stress, à un terrain plus ou moins dépressif avec conduite d'échec ou absence de motivation.
Elle peut faire suite à un évènement gynéco-obstétrique : contraception, viol, IVG (avortement volontaire), grossesse, stérilité, hystérectomie (chirurgie consistant à enlever l'utérus), ménopause

-frigidité d'origine conjugale :
-partenaire maladroit, trop pressé ou inexpérimenté, en effet la plupart des femmes n'atteignent pas l'orgasme avant la 8e ou 10e minute.
-conflit conjugal.

*Examens :
On peut rechercher, surtout en cas de frigidité secondaire, une diminution des oestrogènes, ou un excès de progestérone ou de prolactine.
Un examen médical est toujours nécessaire à la recherche d'anomalie locale (infection, vagin double, rétrécissement de l'orifice vulvaire etc..)
Le traitement sera fonction de la cause.
Il est tout d'abord important d'exclure une cause organique (physique) telle que le diabète, les affections endocriniennes, cardio-vasculaires, infectieuses, toxiques (alcool, toxicomanie) ou médicamenteuses (psychotropes, anti-hypertenseurs, etc.). Par ailleurs, les troubles du fonctionnement sexuel peuvent entrer dans le cadre d'une pathologie psychiatrique (psychose, névrose, état dépressif) qui devra alors être traitée. Enfin, si les symptômes sexuels paraissent les seuls en cause, on proposera une sexotherapie.

Posté par sacre01 à 14:58 - Permalien [#]