histocell

histocell est un site relatant des faits historiques connus et non connus dans le monde et ce site vient vous apporter la connaissance et vous eclairer.

21-03-08

LISTE DES PAPES

Liste détaillée des papes

Cette liste détaillée des papes comprend la liste traditionnellement admise des 265 papes romains, chefs de l'Église catholique romaine. Les antipapes sont également indiqués, sur fond rouge. Il ne faut cependant pas prendre cette liste pour une liste officielle reconnue par tous, Vatican et historiens compris. Il n'existe pas de liste officielle, ferme et définitive, des papes catholiques.

Introduction

Problèmes pour établir une liste

Les raisons pour lesquelles il est impossible d'établir une liste définitive sont de trois sortes.

La première est la définition même du terme de pape. Jusqu'en 325, les personnes listées ici n'ont pour seul titre que celui d'évêque de Rome. Le titre de pape n'est pour la première fois attesté pour désigner l'évêque de Rome que sous Calixte Ier, mais il s'applique alors aux évêques en général. Ce n'est qu'au VIIIe siècle que le titre désigne spécifiquement l'évêque de Rome. Cette exclusivité a été officialisée par le pape Grégoire VII à la fin du XIe siècle. De même le rôle de chef suprême de l'Église de l'évêque de Rome ne s'est affirmé que progressivement ; les premiers ne détenaient que les pouvoirs d'un métropolite. Les listes de papes catholiques telles que nous les entendons aujourd'hui listent les papes au sens moderne du mot, c'est-à-dire qu'elles listent les évêques de Rome dans la succession apostolique de saint Pierre jusqu'au pape actuel. Le terme de pape est donc appliqué rétroactivement à ces hommes avant l'époque où ils usèrent du titre de pape et où ils acquirent leurs pouvoirs actuels. Les listes laissent de côté les dignitaires ecclésiastiques d'autres églises chrétiennes qui utilisent également le titre de pape.

La deuxième difficulté tient du fait que l'on sait très peu de chose sur les premiers évêques de Rome. Pour certains même, seul leur nom nous est connu. La plus ancienne source connue est Irénée de Lyon au IIe siècle qui donne le nom des titulaires des principaux sièges épiscopaux (Rome, Constantinople, Antioche...). Il existe d'autres sources plus complètes, tel le Liber pontificalis, un document apologétique dont la première version remonterait au VIe siècle, puis augmenté jusqu'au IXe siècle. Il liste le nom des papes, ainsi que celui de leur père, leur pays de naissance et la durée de leur pontificat. Bien que ce document ait sûrement été établi à l'aide de sources plus anciennes et contienne sans doute une grande part d'informations réelles, les données sur ces premiers papes sont très parcellaires et sujettes à caution.

Enfin, la troisième difficulté tient de l'histoire chaotique de la papauté elle-même qui a vu de nombreux antipapes, des dépositions, des assassinats et quelques renonciations. De plus, les modalités d'élection (ou de nomination) et d'intronisation ont plusieurs fois changé, de sorte qu'un pape élu à une certaine date dans certaines conditions serait considéré comme non valable s'il avait été élu à une autre date (d'où le traitement différent accordé au prêtre Étienne et à Adrien V, pour prendre un exemple). Établir qui est un pape régulièrement élu et intronisé et qui ne l'est pas est parfois hasardeux. Ainsi les différentes listes circulant se contredisent sur la « validité » de tel ou tel pape.

L'Annuario pontificio

Parmi les différentes listes qui circulent, celle de l'Annuario pontificio, édité chaque année sous ce nom par le Vatican depuis 1912, est considérée comme faisant le plus autorité car émanant des autorités ecclésiastiques elles-mêmes. Pourtant, cette liste, même si elle fait de facto fonction de liste officielle, n'est pas sans ambiguïtés et ne prétend pas être définitive. Ainsi, le pape éphémère Étienne était reconnu comme pape légitime jusqu’à l'édition de 1960 sous le nom d'Étienne II, puis a été supprimé à partir de l'édition de 1961[1].

La liste de l'Annuario pontificio indique aussi bien les papes que les antipapes. Ces derniers sont clairement indiqués comme tels par une typographie différente, cependant des notes de bas de page font part de doutes sur la régularité de tel ou tel pape ou, au contraire, sur l'exclusion de tel ou tel antipape, les auteurs de la liste reconnaissant par là-même le caractère discutable et non définitif de leurs propres choix. De nombreuses fois dans le passé deux papes rivaux (ou plus) ont régné en même temps ; la liste, la plupart du temps, n'en reconnaît qu'un seul et déclare l'autre antipape. Dans certains cas cependant, les auteurs refusent de trancher. En voici deux exemples étonnants :

Le pape Léon VIII a été élu du vivant de son prédécesseur, Jean XII, lequel avait été déposé par l'empereur mais ne reconnaissait pas sa déposition. Jean reprit rapidement le pouvoir et, à sa mort, on élit Benoît V pour lui succéder. Après la capture de Benoît par l'empereur, Léon put enfin régner. Dans ce cas, la liste de l'Annuario pontificio reconnaît les trois papes Jean XII, Léon VIII et Benoît V comme tous les trois potentiellement légitimes, dans cet ordre, qui est celui de leur élection et non celui de leur règne effectif. Cependant elle indique bien dans ses notes de bas de page : « Si la déposition de Jean XII était illégale, alors Léon VIII est un antipape » et « si Léon VIII est un pape légitime, alors Benoît V est un antipape ».

Aussi surprenant, la période confuse de 1045 à 1048 où se disputaient la tiare Benoît IX, Sylvestre III, Grégoire VI, Clément II et Damase II a été résolue en reconnaissant tous ces papes comme légitimes et en comptant trois règnes valables et non consécutifs pour Benoît IX ! Ces pontificats correspondent en fait aux périodes où les différents compétiteurs ont occupé successivement la ville de Rome. Dans ce cas-là, l'Annuario pontificio ne fait donc que reconnaître les prétendants qui ont régné de facto sur l'Église, sans trancher la question de la régularité de leur élection. Ce choix entraîne de fait la reconnaissance de la légitimité de Sylvestre III bien que la grande majorité des historiens s'accordent à la lui dénier.

Enfin, l'Annuario pontificio se garde prudemment de compter les papes : Benoît XVI y apparaît comme le 265e pape, mais la liste elle-même ne numérote pas les pontificats. C'est au lecteur de compter les noms pour arriver à ce résultat.

Note

  1. La Libreria Editrice Vaticana qui édite cet annuaire envoie à qui le lui demande une liste des papes simplifiée et numérotée (Jean-Paul II : n°264). L'éphémère Étienne y figure d'une curieuse façon ; en effet sous la rubrique « 92 — Étienne II » on lit : « Ils furent deux : le premier régna un seul jour (23 mars) ; le second, élu le 26 mars 752, mort le 26 avril 757. »

À propos de la liste donnée sur cette page

C'est donc la liste des noms de l'Annuario pontificio qui est publiée ici. En revanche, les informations données sur chaque pape proviennent de sources variées... et parfois contradictoires. Cette page est encore en travaux à l'heure actuelle, tous les noms seront ultérieurement mis en tableaux, en commençant par la fin de la liste. Dans ce tableau seront indiqués pour chaque pape : son nom en latin, sa date et lieu de naissance, son nom originel, la date de début et de fin de son pontificat. Une colonne « remarques » est ajoutée, elle ne concerne en principe que des éclaircissements sur les informations du tableau lui-même ou sur les relations entre les papes ; pour obtenir des informations sur les papes eux-mêmes et leur pontificat, il faut consulter leur article propre. Le nom latin indiqué est le nom « officiel » dans sa graphie actuelle. Cependant, si les informations sont faciles à trouver pour les papes les plus récents, les difficultés s'accumulent au fur et à mesure que l'on remonte dans le temps.

La date de naissance, tout d'abord, n'est généralement bien connue que depuis le milieu du XVe siècle. Elle devient approximative avant jusqu’à devenir tout-à-fait inconnue. La même remarque s'applique en remontant le temps à toutes les autres données du tableau. Cependant, les dates de décès sont, pour des raisons évidentes, beaucoup mieux renseignées que les dates de naissance — elles coïncident avec la fin du pontificat, sauf mention contraire.

Si on a pu la plupart du temps indiquer la ville de naissance du pape, il est difficile de préciser la notion moderne de « pays » de naissance et encore davantage la « nationalité » des papes anciens. La féodalité du Moyen Âge emboîtait les territoires les uns dans les autres du plus petit au plus grand, sans respect de l'idée de « nations ». Autant l'avouer, si la ville est indiquée ainsi que l'« unité féodale » la plus grande la contenant, les éventuelles indications intermédiaires sont parfois approximatives et souvent simplificatrices.

Les noms de naissance de certains papes peuvent connaître de nombreuses variantes de forme ou d'orthographe. On n'a donné que la forme la plus commune avec, parfois, des variantes, ce qui n'exclut pas qu'il puisse y avoir d'autres variantes. La différence entre ce que nous appelons aujourd'hui un nom de famille et un simple surnom n'est pas toujours évidente.

On trouvera à l'article Nom de règne des papes des explications détaillés sur certaines anomalies dans la liste.

Quand commence le pontificat ?

La date de début du pontificat pose un problème particulier : la pontificat débute-t-il au moment de l'élection ? C'est le cas aujourd'hui. Mais jusqu'en plein XXe siècle, jusqu’à Pie XII, le pontificat commençait officiellement au moment de l'intronisation, ou « couronnement ». Entre sa désignation et son intronisation, le candidat n'était considéré que comme un « pape élu » mais il exerçait en fait le pouvoir pontifical, en l'absence de toute autre autorité. Certains attendaient le jour de leur intronisation pour dévoiler leur nom de règne. Ce délai était mis à profit pour ordonner prêtre le nouvel élu et le consacrer évêque, si ce n'était pas déjà fait. De plus, à certaines époques, l'assentiment de l'empereur était nécessaire avant que le nouveau pape puisse entrer en fonctions (de fait, jusqu'au début du XIe siècle, le pape était souvent nommé directement par l'empereur lui-même).

À partir de la fin du XIe siècle, la papauté s'est peu à peu affranchie de l'empereur. Depuis les IIIe et IVe conciles du Latran (1179 et 1215), qui n'ont fait qu'entériner une pratique plus ou moins déjà établie, le pape exerce ses fonctions de pape dès son élection, bien que la cérémonie d'intronisation se soit perpétuée jusqu’à nos jours. Les papes élus après cette époque et morts sans avoir été couronnés (Célestin IV et Urbain VII) sont considérés comme des papes légitimes. Quant au pape Grégoire X, par exemple, qui n'était ni prêtre ni évêque au jour de son élection le 1er septembre 1271, il est considéré comme pape dès celle-ci, alors même qu'il se trouvait en Palestine quand elle a eu lieu, et qu'il n'a donné son accord et choisi son nom de règne qu'une fois arrivé à Viterbe le 12 février 1272 ! Il sera finalement intronisé le 27 mars.

Un décret de Paul VI en 1975 réaffirme que le pontificat commence dès l'élection. Le couronnement, devenu inutile quand Jean-Paul Ier a renoncé à porter la tiare, a été remplacé par une messe d'intronisation.

Dans ces conditions, quelle date retenir pour le début du pontificat ? Nous avons choisi un peu arbitrairement et tout-à-fait provisoirement d'indiquer la date d'intronisation jusqu’à Victor II, dernier pape directement nommé par l'empereur, puis la date d'élection pour les papes suivants.

Liste des Papes

Antiquité

En italique les personnalités portant traditionnellement le nom de papes mais ayant régné avant l'apparition du terme.

Moyen Âge

élus au Xe siècle

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
136. Jean XIV
Ioannes quartus decimus
Pavie
Royaume d'Italie, Saint Empire
Pierre
de Pavie
septembre
983
20 août
984
Nommé par l'empereur Othon II.
Premier pape à
changer de nom parce qu'il s'appelait Pierre.
137. Jean XV
Ioannes quintus decimus
Rome
Latium, États pontificaux
août
985
mars
996
Élu grâce à Crescentius le jeune.
138. Grégoire V
Gregorius quintus
972 ou 973 Saxe, Saint Empire Bruno
de Carinthie
3 mai
996
18 février
999
Nommé pape par par son cousin l'empereur Othon III.
Premier pape germanique et, plus généralement, d'origine extérieure à l'
Empire romain
Premier pape à changer de nom parce qu'il portait un nom germanique.
Chassé de
Rome par Crescentius le jeune qui nomme l'antipape Jean XVI, il revient grâce à l'aide de l'empereur.
A antipape Jean XVI
Ioannes sextus decimus
mort le 16 août
1001
Rossano
Calabre, Italie, Empire byzantin
Jean Philagathos février
997
déposé formellement en mai
998
D'origine grecque.
Élu par
Crescentius le jeune.
Il est capturé par les troupes de l'
empereur et mutilé avant sa déposition formelle.
139. Sylvestre II
Silvester secundus
milieu du Xe siècle Aquitaine, France Gerbert
d'Aurillac
9 avril
999
12 mai
1003
Premier pape français.
Nommé pape par l'
empereur Othon III.

élus au XIe siècle

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
140. Jean XVII
Ioannes septimus decimus
Rome
Latium, États pontificaux
Jean
Siccone
16 mai
1003
6 novembre
1003
Élu sur l'ordre de Jean Crescentius.
141. Jean XVIII
Ioannes duodevicesimus
Rome
Latium, États pontificaux
Jean
Fasano
25 décembre
1003
juin
1009
Élu sur l'ordre de Jean Crescentius.
Peut-être déposé par lui peu avant sa mort.
142. Serge IV
Sergius quartus
Pietro Martino
dit Boccapecora
(= bouche de brebis)
31 juillet
1009
12 mai
1012
Élu sur l'ordre de Jean Crescentius.
Il meurt soudainement quasiment en même temps que ce dernier.
143. Benoît VIII
Benedictus octavus
Tusculum (?)
Latium, États pontificaux
Théophylacte
des comtes de Tusculum
21 mai
1012
9 avril
1024
Élu par la faction de la noblesse romaine hostile à la famille Crescentius le 17 mai 1012.
Intronisé après avoir chassé
Grégoire VI de Rome.
Reconnu pape en avril
1013 par Henri II qu'il couronne empereur.
A antipape Grégoire VI
Gregorius sextus
fin mai
1012
sort inconnu après avril
1013
Élu par les partisans des Crescentius après le 17 mai 1012.
Il ne peut se maintenir à Rome et part en Allemagne chercher le soutient du
Henri II, en vain.
144. Jean XIX
Ioannes undevicesimus
Tusculum (?)
Latium, États pontificaux
Romain
des comtes de Tusculum
19 avril
1024
20 octobre
1032
Frère de Benoît VIII.
Élu par la noblesse
romaine.
145. Benoît IX
Benedictus nonus
vers 1012 Tusculum (?)
Latium, États pontificaux
Théophylacte
des comtes de Tusculum
22 octobre
1032
chassé de Rome en septembre
1044
Neveu de Benoît VIII et Jean XIX.
Élu le
21 octobre par la noblesse romaine sous la pression de son père, le comte de Tusculum.
Sans doute le plus jeune de tous les papes.
146. Sylvestre III
Silvester tertius
mort en 1063 Italie Jean ou Giovanni 13 ou 20 janvier
1045
chassé de Rome en mars
1045
Élu par les opposants à Benoît IX pour prévenir son retour à Rome.
Considéré comme un
antipape par la plupart des listes.
Renonce formellement après un arrangement avec Benoît IX et
Grégoire VI en mars 1046.
147. Benoît IX
(pour la deuxième fois)
10 mars
1045
renonce le 1er mai
1045
Revenu à Rome, il abdique très vite en faveur de Grégoire VI, son parrain, contre de fortes sommes d'argent.
148. Grégoire VI
Gregorius sextus
mort fin 1047 Italie Jean Gratien
ou Giovanni Graziano
1er mai
1045
déposé le 24 décembre
1046
Parrain de Benoît IX.
Parfois considéré comme un
antipape.
Déposé, ainsi que ses deux prédécesseurs, par un synode à
Sutri par le futur empereur Henri III.
149. Clément II
Clemens secundus
Saxe (?), Saint Empire Sudiger ou Swidger 25 décembre
1046
9 octobre
1047
Parfois considéré comme un antipape.
Nommé le
24 décembre par Henri III, il est intronisé le lendemain et couronne Henri III empereur.
150. Benoît IX
(pour la troisième fois)
mort entre le 18 septembre 1055 et le 9 janvier 1056 8 novembre
1047
chassé de Rome le 16 juillet
1048
Revenu à Rome à la mort de Clément II.
L'empereur ne le reconnaît pas et nomme
Damase II à la place.
Il tentera plusieurs fois de reprendre le trône jusqu’à sa mort.
151. Damase II
Damasus secundus
Bavière ou Tyrol, Saint Empire Poppo
de Brixen
17 juillet
1048
9 août
1048
Nommé par l'empereur le 25 décembre 1047.
Un des pontificats les
plus courts.
152. saint Léon IX
sanctus Leo nonus
21 juin
1002
Eguisheim, Alsace
ou
Dabo ou Walscheid,
Lorraine, Saint Empire
Bruno
d'Eguisheim-Dagsburg
12 février
1049
19 avril
1054
Nommé par l'empereur en décembre 1048.
Élu par le peuple de
Rome le 2 février 1049.
153. Victor II
Victor secundus
vers 1018 ou 1022 Souabe, Saint Empire Gebhard
des comtes de Calw, Dollnstein et Hirschberg
13 avril
1055
28 juillet
1057
Nommé par l'empereur en septembre 1054.
Dernier pape nommé et non élu.
154. Étienne IX
Stephanus nonus
Lorraine (?), Saint Empire Frédéric
de Lorraine
ou d'Ardenne
2 août
1057
29 mars
1058
Fils de Gothelon Ier, duc de Basse-Lotharingie.
Élu sans que l'
empereur ait été consulté.
Jadis numéroté Étienne X : voir l'explication
ici.
A antipape Benoît X
Benedictus decimus
mort après
1073
Rome (?)
États pontificaux
Giovanni
Conti
5 avril
1058
renonce en 1059 et est formellement déposé en 1060 Élu par la noblesse romaine sans l'avis des cardinaux et sans attendre le retour d'Hildebrand à Rome contrairement à une promesse faite à Étienne IX.
155. Nicolas II
Nicolaus secundus
Lorraine ou Bourgogne, Saint Empire Gérard
de Bourgogne
ou de Florence
6 décembre
1058
19 ou 27 juillet
1061
Élu à Sienne par les cardinaux, il n'était pas cardinal lui-même.
Rentré à
Rome, il décrète que désormais seuls les cardinaux-évêques éliront le pape.
156. Alexandre II
Alexander secundus
vers 1010 ou 1015 Milan
commune de Lombardie, Saint Empire
Anselmo
de Baggio
30 septembre
1061
21 avril
1073
N'était pas cardinal au moment de son élection.
A antipape Honorius II
Honorius secundus
1009 ou 1010
mort en
1071 ou 1072
Vérone ou Vicence
Vénétie, Saint Empire
Pietro
Cadalo
28 octobre
1061
déposé le
31 mai

1064
Nommé à Bâle par l'empereur Henri IV qui lui retirera son soutien en 1062.
157. saint Grégoire VII
sanctus Gregorius septimus
vers 1020 ou 1025 Sovana
marche ou marquisat de Tuscie, Saint Empire
Hildebrand
ou Ildebrando
22 avril
1073
25 mai
1085
A antipape Clément III
Clemens tertius
Guibert
ou Wibert
de Ravenne
25 juin
1080
8 septembre
1100
N'était pas un cardinal quand il est nommé par l'empereur Henri IV qui le reconnaîtra et le soutiendra jusqu’à sa mort.
158. bienheureux Victor III
beatus Victor tertius
vers 1027 Bénévent
Campanie, duché de Bénévent
Dauferio
puis Desiderio
24 mai
1086
16 septembre
1087
159. bienheureux Urbain II
beatus Urbanus secundus
vers 1035 Lagery
Champagne, France
Odon ou Eudes
de Lagery
ou de Châtillon
12 mars
1088
29 juillet
1099
160. Pascal II
Paschalis secundus
Bieda, aujourd'hui Blera
Latium, États pontificaux
Raniero
de Bieda
13 août
1099
21 janvier
1118
A antipape Thierry
Theodericus ou Theodoricus
mort en
1102
Dietrich
ou Teodorico
ou Thierry
septembre
1100
capturé en janvier
1101
Élu par des partisans de l'antipape Clément III.
N'a pas choisi de
nom de règne.

élus au XIIe siècle

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
A antipape Albert
Albertus ou Adalbertus
Albert
de Silva Candida
janvier ou février
1101
capturé quelques jours après. Élu par les partisans de Thierry.
N'a pas choisi de
nom de règne.
A antipape Sylvestre IV
Silvester quartus
Maginulfe 18 novembre
1105
se soumet le 12 ou 13 avril 1111 Élu par la noblesse romaine
161. Gélase II
Gelasius secundus
vers 1060 Gaète
Latium, États pontificaux
Giovanni
Coniulo
ou de Gaète
24 janvier
1118
28 ou 29 janvier
1119
Chassé de Rome par l'empereur Henri V, se réfugie à Gaète, puis en France et meurt à Cluny.
A antipape Grégoire VIII
Gregorius octavus
mort après août
1137
Limousin (?),
France
Maurice
Bourdin
ou de Braga
8 mars
1118
renonce en avril
1121
Nommé par l'empereur Henri V.
Abandonné par lui après l'élection de
Calixte II, il est capturé par les Normands et se soumet.
162. Calixte II
Callistus secundus
vers 1050 ou 1060 Quingey
comté de Bourgogne, Saint Empire
Guy
de Bourgogne
ou de Vienne
2 février
1119
13 décembre
1124
Élu par six cardinaux qui avaient accompagné Gélase II dans son exil à Cluny, ce choix est ratifié à Rome.
Fils du comte de Bourgogne Guillaume Ier, il n'était pas
cardinal.
X Célestin II
Coelestinus secundus
Rome (?)
États pontificaux
Teobaldo
Boccapecora
15 ou 16 décembre
1124
16 ou 17 décembre
1124
Contraint par la force d'abdiquer avant son intronisation.
Il n'a jamais été reconnu comme un pape légitime et est parfois considéré à tort comme un
antipape.
163. Honorius II
Honorius secundus
Imola
Romagne, Saint Empire
Lamberto
Scannabecchi
21 décembre
1124
13 ou 14 février
1130
Proclamé pape le 16 décembre par les séditieux qui venaient de renverser Célestin II, il n'accepta d'être élu régulièrement élu que quelques jours plus tard.
164. Innocent II
Innocentius secundus
Rome
États pontificaux
Gregorio
Papareschi
14 février
1130
24 septembre
1143
Élu en même temps et tout aussi irrégulièrement qu'Anaclet II par la fraction conciliante envers l'empereur Lothaire II.
Il est chassé de
Rome et n'y reviendra qu'après la mort d'Anaclet.
A antipape Anaclet II
Anacletus secundus
Rome
États pontificaux
Piero
Pierleoni
14 février
1130
25 janvier
1138
Élu en même temps et tout aussi irrégulièrement qu'Innocent II par la fraction la plus hostile à l'empereur Lothaire II.
Il n'est reconnu que par la
Sicile qu'il érige en royaume.
A antipape Victor IV
Victor quartus
mort vers
1140
Ceccano (?)
Latium, États pontificaux
Gregorio
Conti
mi mars
1138
renonce le 29 mars ou mai
1138
Élu par des partisans du précédent, il perd l'appui de la Sicile et se soumet à Innocent II.
165. Célestin II
Coelestinus secundus
Città di Castello
Ombrie, États pontificaux
Guido
de Città di Castello
26 septembre
1143
8 mars
1144
166. Lucius II
Lucius secundus
Bologne
Émile, États pontificaux
Gerardo
Caccianemici dell'Orso
12 mars
1144
15 février
1145
167. bienheureux Eugène III
beatus Eugenius tertius
près de Pise
commune en Toscane, Saint Empire
Bernardo
Pignatelli ou Pagnelli
15 février
1145
8 juillet
1153
N'était pas cardinal au moment de son élection.
168. Anastase IV
Anastasius quartus
vers 1070 ou 1075 Rome
États pontificaux
Corrado
de Suburre
8 juillet
1153
3 décembre
1154
Peut-être neveu d'Honorius II.
169. Adrien IV
Hadrianus quartus
vers 1110 ou 1120 Abbots Langley (?)
Hertfordshire, Angleterre
Nicholas
Breakspeare
4 décembre
1154
1er septembre
1159
Seul pape anglais.
170. Alexandre III
Alexander tertius
vers 1105 Sienne
marche ou marquisat de Tuscie, Saint Empire
Rolando ou Orlando
Bandinelli
7 septembre
1159
30 août
1181
Pour en finir avec les antipapes, il instaure en 1179 la règle selon laquelle les papes doivent désormais être élus par les cardinaux de trois ordres, et seulement eux, à la majorité des deux tiers.
A antipape Victor IV
Victor quartus
Rome (?)
États pontificaux
Ottaviano
de Monticello,
des comtes de Tusculum
7 septembre
1159
20 avril
1164
Élu par quelques cardinaux en opposition à Alexandre III. Reconnu uniquement par l'empereur Frédéric Barberousse.
Deuxième antipape à choisir le nom de Victor IV.
A antipape Pascal III
Paschalis tertius
Lombardie, Saint Empire Guido
de Crema
22 avril
1164
20 septembre
1168
Désigné à Lucques par le représentant en Italie de Frédéric Barberousse.
Ses troupes prennent
Rome où il s'installe jusqu’à sa mort.
A antipape Calixte III
Callistus tertius
mort en
1184 (?)
Hongrie (?) János
ou Giovanni
de Struma
fin septembre
1168
renonce le
20 août
 1178
Élu à Rome par les cardinaux nommés par Pascal III.
Chassé de Rome, il perd le soutient de
Frédéric Barberousse et se soumet à Alexandre III.
A antipape Innocent III
Innocentius tertius
États pontificaux Lando
Sitino
ou de Sezze
29 mars
1179
renonce en
juin
1180
Élu par quelques irréductibles partisans de Calixte III.
Reconnu par personne, il renonce vite.
171. Lucius III
Lucius tertius
Lucques
marche ou marquisat de Tuscie, Saint Empire
Ubaldo
Allucingoli
1er septembre
1181
25 novembre
1185
172. Urbain III
Urbanus tertius
Milan (?)
commune en Lombardie, Saint Empire
Uberto
Crivelli
25 novembre
1185
19 octobre
1187
173. Grégoire VIII
Gregorius octavus
1105 ou 1110 Bénévent
Campanie, États pontificaux
Alberto
Sartorio di Morra
21 octobre
1187
17 décembre
1187
174. Clément III
Clemens tertius
Rome
États pontificaux
Paulo dit Paolino
Scolari
19 décembre
1187
25 ou 27 mars
1191
175. Célestin III
Coelestinus tertius
1105 ou 1106 Rome
États pontificaux
Giacinto
Boboni Orsini
30 mars
1191
8 janvier
1198
176. Innocent III
Innocentius tertius
1160 ou 1161 Gavignano
Latium, États pontificaux
Lotario
des comtes de Segni
8 janvier
1198
16 juillet
1216
Dernier pape élu le jour de la mort de son prédécesseur.

élus au XIIIe siècle

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
177. Honorius III
Honorius tertius
vers 1160 Rome
États pontificaux
Cencio
Savelli
18 juillet
1216
18 mars
1227
178. Grégoire IX
Gregorius nonus
vers 1170 (?)
(certains disent qu'il mourut presque centenaire)
Anagni
Latium, États pontificaux
Hugo
dit Ugolino
des comtes de Segni
19 mars
1227
22 août
1241
Peut-être neveu d'Innocent III, mais selon d'autres sources, il n'était qu'un cousin éloigné.
Dernier pape à être élu sitôt la mort de son prédécesseur.
179. Célestin IV
Coelestinus quartus
Milan (?)
commune en Lombardie, Saint Empire
Goffredo
da Castiglione
25 octobre
1241
10 novembre
1241
Neveu par sa mère d'Urbain III.
Un des pontificats les
plus courts.
Mort avant d'avoir été couronné.
180. Innocent IV
Innocentius quartus
entre 1180
et 1190
Gênes
commune en Ligurie, Saint Empire
Sinibaldo
Fieschi
25 juin
1243
7 décembre
1254
Élu après plus d'un an et demi de vacance du trône.
181. Alexandre IV
Alexander quartus
vers 1185 Jenne
Latium, États pontificaux
Rinaldo
des seigneurs de Jenne
ou Conti
12 décembre
1254
25 mai
1261
182. Urbain IV
Urbanus quartus
vers 1185 Troyes
Comté de Champagne, France
Jacques
Pantaléon
29 août
1261
2 octobre
1264
N'était pas cardinal au moment de son élection.
183. Clément IV
Clemens quartus
23 novembre
1190
Saint-Gilles
Comté de Saint-Gilles, dépendance du Comté de Toulouse, France
Gui Foucois
ou Gui Foulques
ou Gui Foucault
dit Gui le Gros
5 février
1265
29 novembre
1268
Évêque du Puy (1257)
Chanoine au Chapitre noble de
Brioude (1259)
Archevêque de Narbonne (1259)
Cardinal de sainte Sabine (1261)
Conseiller de
saint Louis
Ami de saint Thomas d'Aquin
184. bienheureux Grégoire X
beatus Gregorius decimus
vers 1210 Plaisance
commune en Émilie, Saint Empire
Teobaldo
Visconti
1er septembre
1271
10 janvier
1276
Élu après près de trois ans de vacance du trône. Excédés par le delai, les citoyens de Viterbe avaient enfermé les cardinaux et les nourissaient de pain et d'eau. Ces événements sont à l'origine de l'instauration du conclave.
Il n'était alors ni
prêtre, ni cardinal.
185. bienheureux Innocent V
beatus Innocentius quintus
vers 1224 Champagny
Tarentaise, Comté de Savoie, Saint Empire
Pierre
de Tarentaise
21 janvier
1276
22 juin
1276
186. Adrien V
Hadrianus quintus
vers 1205 Gênes
commune en Ligurie, Saint Empire
Ottobono
Fieschi
11 juillet
1276
18 août
1276
Neveu d'Innocent IV.
Mort avant d'avoir été couronné.
X Grégoire XI
Gregorius undecimus
Guglielmo
Visconti
5 septembre
1276
6 septembre
1276
Neveu de Grégoire X.
Aurait été élu pape selon certaines sources, il meurt avant que son nom soit proclamé et n'est pas comptabilisé dans les listes de papes.
187. Jean XXI
Ioannes vicesimus primus
vers 1210 ou 1215 Lisbonne
Portugal
Pedro
(fils de) Julião
dit Petrus Juliani
ou Petrus Hispanus
8 septembre
1276
20 mai
1277
Dernier pape portugais.
À cause de l'
imprécision des listes de papes de cette époque, il prend par erreur le nom de Jean XXI au lieu de Jean XX.
188. Nicolas III
Nicolaus tertius
vers 1210 ou 1220 Rome
États pontificaux
Giovanni Gaetano
Orsini
25 novembre
1277
22 août
1280
189. Martin IV
Martinus quartus
vers 1210 ou 1220 Mainpincien
Île-de-France, France
Simon
de Brie
ou de Brion
22 février
1281
18 mars
1285
Élu à Viterbe, il ne pourra jamais revenir à Rome et meurt à Pérouse.
À cause d'une
confusion entre les prénoms Martin et Marin, il prend par erreur le nom de Martin IV au lieu de Martin II.
190. Honorius IV
Honorius quartus
vers 1210 Rome
États pontificaux
Giacomo
Savelli
2 avril
1285
3 avril
1287
Petit-neveu d'Honorius III
191. Nicolas IV
Nicolaus quartus
30 septembre
1227
Lisciano
Marches, États pontificaux
Girolamo
Masci
22 février
1288
4 avril
1292
192. saint Célestin V
sanctus Coelestinus quintus
fin 1209 ou début 1210
mort le 19 mai 1296
Isernia
Molise, Royaume de Sicile
Pietro
de Morrone
5 juillet
1294
renonce le
13 décembre
 1294
Élu à Pérouse après deux ans de vacance du trône.
Simple ermite, n'était pas
cardinal au moment de son élection.
Dernier pape avant
Grégoire XII à abdiquer volontairement le trône pontifical.
193. Boniface VIII
Bonifacius octavus
vers 1235 ou 1240 Anagni
Latium, États pontificaux
Benedetto
Caetani
24 décembre
1294
11 octobre
1303
N'a pas repris le nom de Boniface VII qui était pourtant un antipape.

élus au XIVe siècle jusqu'au Grand Schisme d'Occident

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
194. bienheureux Benoît XI
beatus Benedictus undecimus
1240 Trévise
commune en Vénétie, Saint Empire
Niccolò
Boccasini
22 octobre
1303
7 juillet
1304
N'a pas repris le nom de Benoît X qui est considéré depuis comme un antipape.
Chassé de
Rome par la famille Colonna, il se réfugie à Pérouse.
195. Clément V
Clemens quintus
vers 1264 Villandraut (?)
Guyenne, France
Bertrand
de Got
5 juin
1305
20 avril
1314
Élu à Pérouse après un an de vacance du trône.
N'était pas
cardinal au moment de son élection.
Couronné à
Lyon, il ne peut rejoindre Rome en proie à la guerre civile et s'installe avec sa cour à Avignon.
196. Jean XXII
Ioannes vicesimus secundus
vers 1244 ou 1249 Cahors
Comté de Toulouse, France
Jacques
Duèse ou d'Euse
7 août
1316
4 décembre
1334
Pape à Avignon.
Élu après deux ans de vacance du trône.
A antipape Nicolas V
Nicolaus quintus
mort le
16 octobre

1333
Corvaro (Borgorose)
Latium, États pontificaux
Pietro Rainallucci ou Rainalducci
dit Pierre de Corbière ou de Corbara
12 mai
1328
renonce le
25 août

1330
N'était pas cardinal quand il est nommé à Rome par Louis de Bavière pour qu'il le couronne empereur.
Doit fuir Rome avec l'empereur et fait sa soumission à
Jean XXII à Avignon.
197. Benoît XII
Benedictus duodecimus
vers 1285 Saverdun
Comté de Foix, France
Jacques
Fournier
20 décembre
1334
25 avril
1342
Pape à Avignon.
198. Clément VI
Clemens sextus
vers 1290 ou 1291 Rosiers-d'Égletons
Limousin, France
Pierre
Roger
7 mai
1342
6 décembre
1352
Pape à Avignon.
Son règne est marqué par la
peste noire qui tue un Européen sur trois.
199. Innocent VI
Innocentius sextus
vers 1282 ou 1295 Les Monts
Limousin, France
Étienne
Aubert
18 décembre
1352
12 septembre
1362
Pape à Avignon.
200. bienheureux Urbain V
beatus Urbanus quintus
vers 1310 Grizac
Languedoc, France
Guillaume
de Grimoard
28 octobre
1362
8 décembre
1370
N'était pas cardinal au moment de son élection.
D'abord pape à
Avignon, il part pour Rome et s'y installe avec la cour pontificale. Cependant il ne peut s'y maintenir et retourne à Avignon où il meurt très peu de temps après.
201. Grégoire XI
Gregorius undecimus
vers 1330 ou 1336 Rosiers-d'Égletons
Limousin, France
Pierre
Roger de Beaufort
30 décembre
1370
27 mars
1378
Neveu de Clément VI.
Dernier pape français reconnu par l'Église.
D'abord pape à
Avignon, il part pour Rome et s'y installe avec la cour pontificale.

période du Grand Schisme d'Occident 

Papes de Rome (seuls considérés aujourd'hui comme légitimes par l'Église catholique romaine) :

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
202. Urbain VI
Urbanus sextus
vers 1318 Naples
Campanie, Royaume de Naples
Bartolomeo
Prignano
8 avril
1378
15 octobre
1389
Dernier pape à ne pas être cardinal au moment de son élection.
Les cardinaux prétendront avoir voté sous la pression de la foule romaine qui voulait un pape italien. Peu après, ceux-ci se rassemblent à
Fondi, proclament Urbain VI illégitime et élisent à sa place Clément VII, déclenchant le Grand Schisme d'Occident.
203. Boniface IX
Bonifacius nonus
vers 1356 Naples
Campanie, Royaume de Naples
Piero
Tomacelli
2 novembre
1389
1er octobre
1404
204. Innocent VII
Innocentius septimus
vers 1336 Sulmona
Abruzzes, Royaume de Naples
Cosma Gentile ou Cosimo
Migliorati
17 octobre
1404
6 novembre
1406
Nomme cardinaux dans un même consistoire le 12 juin 1405 le futur pape de Rome Grégoire XII, le futur pape de Pise Alexandre V et le futur pape de la réunification Martin V.
205. Grégoire XII
Gregorius duodecimus
vers 1326 ou entre 1335 et 1345.
mort le 18 octobre
 
1417
Venise
République de Venise
Angelo
Correr ou Corraro
30 novembre
1406
renonce le
4 juillet

1415
Est déposé par le Concile de Pise, mais ne se soumet pas.
Doit fuir Rome prise par le pape de Pise.
Il finit par reconnaître le
Concile de Constance et à renoncer au trône afin de mettre fin au Grand Schisme d'Occident ; toufois son successeur ne sera élu qu'après son décès.

Papes d'Avignon (considérés aujourd'hui comme antipapes par l'Église catholique romaine) :

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
A antipape Clément VII
Clemens septimus
vers 1342 Annecy
Comté de Genève, Saint Empire
Robert
comte de Genève
20 septembre
1378
16 septembre
1394
Élu à Fondi par les cardinaux qui avaient élu, puis désavoué Urbain VI.
Reçoit le soutien de nombreux États, dont la
France et les royaumes d'Espagne.
Réinstalle la papauté de son obédience à
Avignon.
A antipape Benoît XIII
Benedictus tertius decimus
vers 1329 ou
vers
1342/1343.
mort le
27 novembre

1422
Illueca
Royaume d'Aragon
Pedro Martínez
de Luna y Gotor
28 septembre
1394
sa mort n'est rendue publique que le
23 mai

1423
Est déposé par le Concile de Pise en 1409, mais ne se soumet pas. Il perd le soutien de la France raliée au pape de Pise.
Est déposé par le
Concile de Constance le 27 juillet 1417, mais ne se soumet pas.
S'installe à
Peñíscola en Aragon, dernier État à le reconnaître.
Même s'il continue à régner en Aragon, le
Grand Schisme d'Occident est de facto terminé.
A antipape Clément VIII
Clemens octavus
vers 1369.
mort le 28 décembre
1446
Teruel
Royaume d'Aragon
Gil Sánchez
Muñoz y Carbón
10 juin
1423
renonce le
26 juillet

1429
Élu à Peñíscola.
N'était pas
cardinal quand il est élu par trois des quatre derniers cardinaux fidèles à l'obédience d'Avignon.
Se soumet à
Martin V quand le roi d'Aragon se réconcilie avec lui. En compensation est nommé évêque de Majorque où il terminera sa vie, honoré de tous.
A les deux antipapes
Benoît XIV
Benedictus quartus decimus
Bernard Garnier
puis
Jean Carrier
Ne figurent pas dans la liste de l'Annuario pontificio, même comme antipapes.
Voir les explications aux articles
Benoît XIV (antipape) et Antipapes imaginaires.

Papes de Pise (considérés aujourd'hui comme antipapes par l'Église catholique romaine) :

Nom de règneNé enNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
A antipape Alexandre V
Alexander quintus
vers 1340 Candie (?)
île de Crète, possession de la République de Venise
Petros
Phylargis ou Philargès
dit Pierre de Candie
26 juin
1409
3 ou 4 mai
1410
De l'obédience de Rome, il est élu par le Concile de Pise pour remplacer les deux papes rivaux Grégoire XII et Benoît XIII et mettre fin au Grand Schisme d'Occident, en vain : son élection ne fait qu'ajouter un troisième pape rival.
Ses troupes prennent
Rome, mais il ne peut s'y maintenir longtemps et s'installe à Bologne.
A antipape Jean XXIII
Ioannes vicesimus tertius
vers 1360.
mort le 27 décembre
1419
Procida
Campanie, Royaume de Naples
Baldassarre
Cossa
17 mai
1410
déposé le
29 mai

1415
De l'obédience de Rome, puis de Pise, il est élu à Bologne.
Convoque le
Concile de Constance qui le déposera et le fera arrêter. Libéré en juin 1419, se soumet aussitôt à Martin V.

élus au XVe siècle après le Grand Schisme d'Occident

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
206. Martin V
Martinus quintus
vers 1368 Genazzano
Latium, États pontificaux
Oddone
Colonna
11 novembre
1417
20 février
1431
De l'obédience de Rome, puis de Pise, il est élu par le Concile de Constance pour remplacer les trois papes rivaux Grégoire XII (décédé), Benoît XIII et Jean XXIII et mettre fin au Grand Schisme d'Occident.
Il réinstalle définitivement la papauté à
Rome.
207. Eugène IV
Eugenius quartus
vers 1383 Venise
République de Venise
Gabriele
Condulmer
3 mars
1431
23 février
1447
Neveu par sa mère de Grégoire XII.
A antipape Félix V
Felix quintus
4 septembre
1483
mort le 7 janvier
1451
Chambéry
Comté de Savoie, Saint Empire
Amédée VIII
comte, puis duc de Savoie
5 novembre
1439
renonce le
7 avril

1449
Dernier antipape.
Élu par le
Concile de Bâle qui prétend déposer Eugène IV.
N'était pas
cardinal quand il a été élu ; il est nommé cardinal après sa renonciation.
208. Nicolas V
Nicolaus quintus
15 novembre
1397
Sarzana
commune en Ligurie, Saint Empire
Tommaso
Parentucelli
6 mars
1447
25 mars
1455
209. Calixte III
Callistus tertius
31 décembre
1378
Játiva
Royaume de Valence,
partie du
Royaume d'Aragon
Alfonso
de Borja
dit en italien Borgia
8 avril
1455
6 août
1458
210. Pie II
Pius secundus
18 octobre
1405
Corsignano, aujourd'hui Pienza
commune de
Sienne en Toscane, Saint Empire
Enea Silvio
Piccolomini
27 août
1458
14 août
1464
211. Paul II
Paulus secundus
23 février
1417
Venise
République de Venise
Pietro
Barbo
30 août
1464
26 juillet
1471
Neveu par sa mère d'Eugène IV.
Petit-neveu par sa mère de
Grégoire XII.
212. Sixte IV
Sixtus quartus
21 juillet
1414
Celle Ligure
commune de Savone en Ligurie, Saint Empire
Francesco
della Rovere
9 août
1471
12 août
1484
213. Innocent VIII
Innocentius octavus
1432 Gênes
commune en Ligurie, Saint Empire
Giovanni Battista
Cibo
29 août
1484
25 juillet
1492
214. Alexandre VI
Alexander sextus
1er janvier (?)
1431
Játiva
Royaume de Valence,
partie du
Royaume d'Aragon
Rodrigo
Lanzol-Borja y Borja
dit en italien Borgia
11 août
1492
18 août
1503
Neveu par sa mère de Calixte III.
Dernier pape espagnol.
N'a pas repris le nom du pape de Pise
Alexandre V qui est pourtant aujourd'hui considéré comme un antipape.

élus au XVIe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
215. Pie III
Pius tertius
9 mai
1439
Sienne
commune en Toscane, Saint Empire
Francesco
Todeschini Piccolomini
22 septembre
1503
18 octobre
1503
Neveu par sa mère de Pie II.
Un des pontificats les
plus courts.
216. Jules II
Iulius secundus
5 décembre
1443
Albisola
commune de Savone en Ligurie, Saint Empire
Giuliano
della Rovere
1er novembre
1503
21 février
1513
Neveu de Sixte IV.
217. Léon X
Leo decimus
11 décembre
1475
Florence
commune en Toscane, Saint Empire
Giovanni di Lorenzo
de' Medici
9 mars
1513
1er décembre
1521
Fils de Laurent de Médicis, seigneur de facto de Florence et de la région environnante.
218. Adrien VI
Hadrianus sextus
2 mars
1459
Utrecht
Principauté ecclésiastique d'Utrecht, Saint Empire
Adriaan Florenszoon
d'Edel ou Dedal
(nombreuses variantes orthographiques)
9 janvier
1522
14 septembre
1523
Dernier pape non italien avant Jean-Paul II.
Seul pape moderne avec
Marcel II à conserver son nom de baptême.
219. Clément VII
Clemens septimus
26 mai
1478
Florence
commune en Toscane, Saint Empire
Giulio di Giuliano
de' Medici
19 novembre
1523
25 septembre
1534
Cousin germain de Léon X.
A repris le nom du pape d'Avignon
Clément VII, considéré comme un antipape.
220. Paul III
Paulus tertius
29 février
1468
Canino
Latium, États pontificaux
Alessandro
Farnese
13 octobre
1534
10 novembre
1549
221. Jules III
Iulius tertius
10 septembre
1487
Rome
États pontificaux
Giovanni Maria
Ciocchi del Monte
7 février
1550
23 mars
1555
222. Marcel II
Marcellus secundus
6 mai
1501
Montefano
Marches, États pontificaux
Marcello
Cervini
9 avril
1555
30 avril
1555
Un des pontificats les plus courts.
Dernier pape à conserver son nom de baptême.
223. Paul IV
Paulus quartus
28 juin
1476
Capriglia Irpina
Campanie, Royaume de Naples
Gian Pietro
Carafa
23 mai
1555
18 août
1559
224. Pie IV
Pius quartus
31 mars
1499
Milan
Duché de Milan, Saint Empire
Giovanni Angelo
Medici
25 décembre
1559
9 décembre
1565
Dernier pape né dans le Saint Empire si on considère le 22 septembre 1499 (Traité de Bâle) comme date de sortie de facto des États d'Italie du Nord du Saint Empire.
225. saint Pie V
sanctus Pius quintus
17 janvier
1504
Bosco Marengo
Piémont, Duché de Milan
Antonio ou Michele
Ghislieri
7 janvier
1566
1er mai
1572
226. Grégoire XIII
Gregorius tertius decimus
7 janvier
1502
Bologne
Émilie, États pontificaux
Ugo
Boncompagni
13 mai
1572
10 avril
1585
A nommé cardinaux dans un même consistoire le 12 décembre 1583 les futurs papes Urbain VII, Grégoire XIV, Innocent IX et Léon XI ; tous eurent un règne très bref.
227. Sixte V
Sixtus quintus
13 décembre
1521
Grottamare
Marches, États pontificaux
Felice
Peretti Montalto
24 avril
1585
27 août
1590
Appelé le plus souvent Sixte Quint en français.
228. Urbain VII
Urbanus septimus
4 août
1521
Rome
États pontificaux
Giambattista
Castagna
15 septembre
1590
27 septembre
1590
Mort avant même d'avoir été couronné ; si l'on excepte celui d'Étienne, son pontificat est le plus court connu.
229. Grégoire XIV
Gregorius quartus decimus
11 février
1535
Somma Lombardo
Lombardie, Duché de Milan
Niccolò
Sfondrati
5 décembre
1590
15 ou
16 octobre

1591
230. Innocent IX
Innocentius nonus
20 ou 22 juillet
1519
Bologne
Émilie, États pontificaux
Gian Antonio Facchinetti de Nuce 29 octobre
1591
30 décembre
1591
231. Clément VIII
Clemens octavus
24 février ou
4 mars

1536
Florence
Duché de Florence
Ippolito
Aldobrandini
30 janvier
1592
3 mars
1605

élus au XVIIe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
232. Léon XI
Leo undecimus
2 ou 11 juin
1535
Bologne
Émilie, États pontificaux
Alessandro Ottaviano
de’ Medici
1er avril
1605
27 avril
1605
Petit-neveu par sa mère de Léon X.
Un des pontificats les
plus courts.
233. Paul V
Paulus quintus
17 septembre
1550 ou 1552
Rome
États pontificaux
Camillo
Borghese
16 mai
1605
28 janvier
1621
234. Grégoire XV
Gregorius quintus decimus
9 janvier
1554
Bologne
Émilie, États pontificaux
Alessandro
Ludovisi
9 février
1621
8 juillet
1623
235. Urbain VIII
Urbanus octavus
début avril
1568
Florence
Duché de Florence
Maffeo
Barberini
6 août
1623
29 juillet
1644
236. Innocent X
Innocentius decimus
6 ou 7 mai
1574
Rome
États pontificaux
Giovanni Battista
Pamphilj
15 septembre
1644
7 janvier
1655
Arrière-arrière-arrière-petit-fils d'Alexandre VI.
237. Alexandre VII
Alexander septimus
13 février
1599
Sienne
Grand-Duché de Toscane
Fabio
Chigi
7 avril
1655
22 mai
1667
Petit-neveu de Paul V.
238. Clément IX
Clemens nonus
28 janvier
1600
Pistoia
Grand-Duché de Toscane
Giulio
Rospigliosi
20 juin
1667
9 décembre
1669
239. Clément X
Clemens decimus
13 juillet
1590
Rome
États pontificaux
Emilio Bonaventura
Altieri
29 avril
1670
22 juillet
1676
240. bienheureux Innocent XI
beatus Innocentius undecimus
16 ou 19 mai
1611
Côme
Lombardie, Duché de Milan
Benedetto
Odescalchi
21 septembre
1676
12 août
1689
241. Alexandre VIII
Alexander octavus
22 avril
1610
Venise
République de Venise
Pietro Vito
Ottoboni
6 octobre
1689
1er février
1691
242. Innocent XII
Innocentius duodecimus
13 mars
1615
Spinazzola
Pouilles, Royaume de Naples
Antonio Pignatelli del Rastrello 12 juillet
1691
27 septembre
1700
243. Clément XI
Clemens undecimus
23 juillet
1649
Urbin
Marches, États pontificaux
Giovanni Francesco
Albani
23 novembre
1700
19 mars
1721
Sa famille descend de réfugiés albanais du XVe siècle, d'où son nom de famille.

élus au XVIIIe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
244. Innocent XIII
Innocentius tertius decimus
13 mai
1655
Poli
Latium, États pontificaux
Michelangelo
dei Conti
8 mai
1721
7 mars
1724
245. Benoît XIII
Benedictus tertius decimus
2 février
1649
Gravina di Puglia
Pouilles, Royaume de Naples
Pietro Francesco,
puis Vincenzo Maria
Orsini de Gravina
4 mai
1724
2 mars
1730
Il choisit d'abord de s'appeler Benoît XIV, puis devient peu après Benoît XIII pour ne pas légitimer le pape d'Avignon Benoît XIII.
246. Clément XII
Clemens duodecimus
7 avril
1652
Florence
Grand-Duché de Toscane
Lorenzo
Corsini
12 juillet
1730
6 février
1740
247. Benoît XIV
Benedictus quartus decimus
31 mars
1675
Bologne
Émilie, États pontificaux
Prospero Lorenzo
Lambertini
17 août
1740
3 mai
1758
248. Clément XIII
Clemens tertius decimus
7 mars
1693
Venise
République de Venise
Carlo della Torre
Rezzonico
6 juillet
1758
2 février
1769
249. Clément XIV
Clemens quartus decimus
31 octobre
1705
Santarcangelo di Romagna
Romagne, États pontificaux
Giovanni Vincenzo Antonio Ganganelli 19 mai
1769
22 septembre
1774
250. Pie VI
Pius sextus
27 décembre
1717
Césène
Romagne, États pontificaux
Giovanni Angelo
Braschi
15 février
1775
29 août
1799
Un des pontificats les plus longs.
Premier pape moderne mort hors d'Italie.
251. Pie VII
Pius septimus
14 août
1740
Césène
Romagne, États pontificaux
Barnaba
Chiaramonti
14 mars
1800
20 août
1823
Élu pape à Venise.
Un des pontificats les
plus longs.

élus au XIXe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
252. Léon XII
Leo duodecimus
22 août
1760
La Genga
Marches, États pontificaux
Annibale
della Genga
28 septembre
1823
10 février
1829
253. Pie VIII
Pius octavus
20 novembre
1761
Cingoli
Marches, États pontificaux
Francesco Saverio
Castiglioni
31 mars
1829
1er décembre
1830
254. Grégoire XVI
Gregorius sextus decimus
18 septembre
1765
Bellune
Vénétie, République de Venise
Bartolomeo Alberto
Cappellari
2 février
1831
1er juin
1846
Dernier prêtre en date élu pape avant d'être ordonné évêque.
255. bienheureux Pie IX
beatus Pius nonus
13 mai
1792
Senigallia
Marches, États pontificaux
Giovanni Maria
Mastai Ferretti
16 juin
1846
7 février
1878
Le plus long règne après saint Pierre.
Dernier chef d'État des
États pontificaux.
256. Léon XIII
Leo tertius decimus
2 mars
1810
Carpineto Romano
Latium, États pontificaux
Vincenzo Gioacchino
Pecci
20 février
1878
20 juillet
1903
Un des pontificats les plus longs.

élus au XXe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
257. saint Pie X
sanctus Pius decimus
2 juin
1835
Riese, aujourd'hui Riese Pio X
Vénétie, Autriche-Hongrie
Giuseppe Melchiorre
Sarto
4 août
1903
20 août
1914
Né citoyen autrichien.
258. Benoît XV
Benedictus quintus decimus
21 novembre
1854
Gênes
Ligurie, Royaume de Sardaigne
Giacomo
della Chiesa
3 septembre
1914
22 janvier
1922
259. Pie XI
Pius undecimus
31 mai
1857
Desio
Lombardie, Autriche-Hongrie
Achille
Ratti
6 février
1922
10 février
1939
Né citoyen autrichien.
Premier chef d'État du
Vatican.
260. Pie XII
Pius duodecimus
2 mars
1876
Castel Gandolfo
Latium, Italie
Eugenio
Pacelli
2 mars
1939
9 octobre
1958
261. bienheureux Jean XXIII
beatus Ioannes vicesimus tertius
25 novembre
1881
Sotto il Monte
Lombardie, Italie
Angelo Giuseppe
Roncalli
28 octobre
1958
3 juin
1963
A repris le nom du pape de Pise Jean XXIII, considéré aujourd'hui comme un antipape.
262. Paul VI
Paulus sextus
26 septembre
1897
Concesio
Lombardie, Italie
Giovanni Battista
Montini
21 juin
1963
6 août
1978
263. Jean-Paul Ier
Ioannes Paulus primus
17 octobre
1912
Canale d'Agordo
Vénétie, Italie
Albino
Luciani
26 août
1978
28 septembre
1978
Premier pape portant un nom composé.
264. Jean-Paul II
Ioannes Paulus secundus
18 mai
1920
Wadowice
Petite-Pologne, Pologne
Karol Józef
Wojtyła
16 octobre
1978
2 avril
2005
Premier pape non italien depuis Adrien VI.
Seul pape polonais.
Un des pontificats les
plus longs.

élu au XXIe siècle

Nom de règneNé leNé àNom d'originePape duJusqu'auRemarques
265. Benoît XVI
Benedictus sextus decimus
16 avril
1927
Marktl
Bavière, Allemagne
Joseph Alois
Ratzinger
19 avril
2005
Pontificat en cours Premier pape allemand depuis Étienne

Posté par sacre01 à 21:06 - Permalien [#]